Jeunes et médias - portail d'information consacré à la promotion des compétences médiatiques

Recherche

Risques en matière de sexualité sur Internet

Agressions sexuelles sur le net, fabrication et possession de pédopornographie, cyberharcèlement, sextorsion, utilisation abusive d’images suggestives ou vidéos pornographiques sur les smartphones de mineurs : l’éventail des risques en matière de sexualité sur Internet est large Les enfants et les jeunes risquent fortement d’en être les victimes, voire de se rendre coupables d’un délit – souvent sans le vouloir. Il y a donc beaucoup à faire dans ce domaine. Dans le cadre de son thème prioritaire 2018/2019 « Sexualité et Internet », la plateforme nationale Jeunes et médias a pris diverses mesures en vue de soutenir les acteurs dans leur travail.

Mesures de la plateforme Jeunes et médias 2018/2019

La première table ronde « Sexualité et Internet » a eu lieu le 24 mai 2018 à Berne. 35 représentants d’ONG, de hautes écoles pédagogiques, de cantons, de villes et d’offices fédéraux ont discuté des activités prévues et en cours dans le domaine de la prévention des risques inhérents à Internet en matière de sexualité, et ont identifié et classé par ordre de priorité les objectifs généraux et les lacunes existantes.

La table ronde a donné une première impulsion pour renforcer la collaboration entre les acteurs actifs dans ce domaine et pour définir l’orientation des activités futures. Elle a mis l’accent sur l’encouragement de la mise en réseau et de la coordination entre les acteurs ainsi que sur la sensibilisation des parents peu formés ou issus de l’immigration et des groupes vulnérables, comme les enfants et les jeunes en situation de handicap ou présentant des besoins spécifiques.

Think Tank sur l’amélioration de la coordination au niveau national

L’analyse des besoins effectuée au début des travaux a révélé que, pour les organisations actives dans le domaine de la prévention, une meilleure mise en réseau constitue un besoin fondamental. L’OFAS a donc mis en place un Think tank, qui s’est réuni à trois reprises, pour élaborer un document de positionnement intitulée « Sexualité et médias numériques : protéger les enfants, encourager leurs compétences ». Ce document a été présenté le 22 novembre à Berne dans le cadre de la deuxième table ronde « Sexualité et Internet ». Un nouveau groupe de travail, mis en place sur la base de ce document, poursuivra dès 2020 le travail du Think tank et offrira toujours aux acteurs la possibilité de rencontres et d'échanges réguliers. Des rencontres thématiques sont prévues environ une fois par année. Les organisations intéressées, actives dans la prévention des risques inhérents à Internet en matière de sexualité ou dans la transmission de contenus d’éducation sexuelle, peuvent participer activement ou passivement au groupe de travail. Si vous souhaitez participer, veuillez prendre contact avec Daniel Betschart.

→ document de positionnement « Sexualité et médias numériques : protéger les enfants, encourager leurs compétences »

 

Projets pilote de sensibilisation des parents et des professionnels

Dans le cadre du point fort « Sexualité et Internet », la plateforme nationale Jeunes et médias a invité des organisations privées à but non lucratif à présenter des projets de prévention des risques inhérents à Internet en matière de sexualité. Ces projets devaient couvrir toute la Suisse, une région linguistique ou au moins plusieurs cantons. L’accent était mis sur la sensibilisation des parents peu formés ou issus de l’immigration, ainsi que des institutions et du personnel pédagogique qui travaillent avec des groupes vulnérables, comme les mineurs migrants non accompagnés ou les enfants et les jeunes en situation de handicap ou présentant des besoins spécifiques.

 

Vue d’ensemble des projets

Les projets retenus proposent une diversité de méthodes et parviennent à couvrir l’ensemble des groupes cibles.

Vous trouverez ci-dessous un aperçu des projets qui ont été mis en œuvre au cours de l’année 2019 :

Ce projet pilote cible les parents issus de l’immigration et socialement défavorisés établis dans la région de Berne. L’objectif est de les sensibiliser aux risques d’Internet liés à la sexualité, et de leur permettre d’accompagner et de soutenir leurs enfants face aux défis de l’environnement médiatique.

Des personnes clés, appartenant à divers groupes ethniques ou nationaux et disposant déjà d’une expérience dans le domaine de la formation, de la santé ou du social, sont engagées à cette fin en tant que personnes relais. Les résultats des évaluations de projets similaires montrent en effet l’importance du travail de proximité effectué par des personnes clés auprès des familles socialement défavorisées.

C’est précisément ce que le projet pilote se propose de faire : transmettre au public cible des informations sur la prévention et les compétences parentales, à domicile ou dans un cadre familier. Cette offre permet d’instaurer une relation de confiance avec les familles, qui sont abordées dans leur milieu social et dans leur langue, et qui sont ainsi encouragées à assumer activement leurs responsabilités éducatives. L’accompagnement concret par des personnes clés peut contribuer à apaiser les craintes et à redonner confiance en soi.

Pour que les personnes clés puissent assumer leur tâche de façon compétente, elles ont suivi, au printemps 2019, une formation dispensée au cours de plusieurs demi-journées par des spécialistes des domaines de la prévention, de la santé sexuelle et de l’éducation aux médias. Parmi les sujets abordés, les opportunités offertes par l’utilisation d’Internet en relation avec le thème de la sexualité et de l’éducation sexuelle, les risques d’Internet liés à la sexualité, ainsi que le rôle des parents dans l’accompagnement de leurs enfants dans l’utilisation d’Internet. Les personnes clés sont également associées à l’élaboration du matériel de modération (matériel visuel, textes informatifs rédigés dans un langage simple, etc.) et de documents d’information pouvant être remis aux familles et aux enfants. Des jeux de rôles préparent également les personnes clés à aborder ces questions avec les parents.

Le travail de proximité débutera en automne 2019, dans le cadre de (plusieurs) visites à domicile ou par des présentations à des petits groupes. Durant leur mise en pratique, les personnes clés seront accompagnées et coachées par des spécialistes.

Le projet pilote fera l’objet d’une évaluation approfondie. Les résultats serviront de critères de décision pour l’extension du projet à d’autres régions (linguistiques), en collaboration avec Femmes-Tische/Hommes-Tische Suisse, et seront mis à la disposition des organisations intéressées.

Porteur du projet et partenaires

Porteur du projet : Fondation Pro Juventute

Mise en œuvre : Fondation Santé bernoise et Fondation Pro Juventute

Partenaires : Femmes-Tische et Hommes-Tische Suisse

Financement : Office fédéral des assurances sociales et Fondation Pro Juventute 

 

Les parents sont les premières personnes qui donnent une éducation sexuelle à leur enfant. Cette éducation sexuelle informelle se traduit par des interactions quotidiennes avec l’enfant, porteuses d’informations, de valeurs et de modèles.

L’éducation sexuelle informelle comprend différents sujets dont la représentation de la sexualité dans les médias (par ex. image de la femme dans la publicité) et l’utilisation des médias dans la sexualité (par ex. rencontre amoureuse et/ou sexuelle, pornographie et excitation sexuelle).

Les enfants sont devant les écrans dès le plus jeune âge. Les parents peuvent utiliser ces situations quotidiennes pour faire leur éducation sexuelle. Pour les aider, SANTE SEXUELLE Suisse a réalisé 4 fiches présentant des situations typiques et des pistes éducatives.

Ces fiches se basent sur une approche positive de la thématique « sexualité et écrans ». Elles sont adaptées au développement de l’enfant et se déclinent en 4 tranches d’âge (0-5, 6-10, 11-15 et 16-18 ans). Rédigées dans le langage FALC (Facile à Lire et à Comprendre), elles s’adressent à tous les parents, y compris aux parents allophones ou ceux ayant des besoins spécifiques.

Les fiches sont à télécharger sur le shop de SANTE SEXUELLE Suisse, en allemand, français et italien.

Ce projet fait  partie de la stratégie de SANTE SEXUELLE Suisse de promotion de l’éducation sexuelle holistique (OMS Europe 2010). Précisément il vise à :

- soutenir tout parent à éduquer et à accompagner son enfant en ce qui concerne la thématique "sexualité et écrans" ;

- mettre à disposition du réseau professionnel travaillant avec des parents des fiches accessibles à tout parent, comme soutien à l’échange sur le thème "sexualité et écrans".

Partenaires du projet:

Unisanté, Groupe de recherche sur la santé des adolescents, Lausanne 

Universität Freiburg, Departement für Sonderpädagogik

Les jeunes sont confrontés à une grande diversité de contenus en ligne. Les contenus liés à la sexualité recèlent tant des opportunités que des risques. Pour de nombreux jeunes et adultes, il n’est pas facile de parler de cette thématique. Les jeunes qui présentent des troubles cognitifs ou qui ont de la peine à comprendre un texte constituent à cet égard un groupe cible particulièrement vulnérable.

CURAVIVA Suisse et zischtig.ch ont réalisé, en collaboration avec une formatrice en santé sexuelle, un set de 36 cartes sur le thème Jeunes, sexualité et Internet. Agrémentées d’illustrations qui se rapportent aux opportunités et aux risques, ces cartes sont destinées à susciter la discussion. Elles abordent des thèmes qui intéressent les jeunes, comme la pornographie, les rencontres en ligne, le sexting, être et paraître, ainsi que les données sensibles, la sécurité personnelle et les aspects juridiques. Chaque carte se rapporte à un axe thématique, ce qui permet d’orienter la discussion sur un aspect spécifique.

Le set de cartes est destiné en premier lieu aux professionnels qui veulent avoir des échanges avec les jeunes sur le thème de la sexualité et Internet. Comportant aussi peu de texte que possible, les cartes peuvent également être utilisées avec des jeunes qui ont des besoins particuliers ou qui ont de la peine à comprendre un texte. En échangeant leurs points de vue sur les situations représentées, les jeunes et les adultes peuvent aborder le thème de façon plus détendue que s’ils devaient parler d’eux-mêmes. Les expériences personnelles peuvent nourrir la discussion, mais ne doivent pas nécessairement être partagées.

Fournis avec le set de cartes, deux dépliants contiennent des idées d’utilisation et des informations de fond sur la thématique. Ainsi, le set présente également un intérêt pour les personnes qui jusqu’ici n’ont que peu réfléchi aux opportunités et aux risques d’Internet en matière de sexualité, ou qui souhaitent approfondir leurs connaissances.

Genèse :

  • Le set de cartes a été élaboré par des spécialistes des domaines de la pédagogie des médias, de la pédagogie sociale et de l’éducation sexuelle.

  • Il a été testé dans plusieurs institutions de pédagogie sociale, curative ou spécialisée ainsi qu’avec des parents d’adolescents

Possibilités d’utilisation :

  • dans des discussions de groupe ou en entretien individuel

  • pour ouvrir la discussion ou approfondir des questions relatives au thème Sexualité et Internet

  • dans le cadre d’échanges avec les parents

  • en cas d’incident, pour expliquer les circonstances

Date de parution :

Le set de cartes sera disponible (pour le moment en allemand) auprès de Curaviva dès l’automne 2019. 

Partenaires du projet :

  • CURAVIVA Schweiz : Association de branche nationale des institutions pour personnes ayant besoin de soutien ; interlocutrice : Martina Valentin, m.valentin@curaviva.ch
  • Zischtig.ch : Association pour la formation aux médias et pour la prévention ; interlocuteur : Joachim Zahn, joachim.zahn@zischtig.ch
  • Bettina Roth, formatrice en santé sexuelle

Cela pourrait aussi vous intéresser