Jeunes et médias - portail d'information consacré à la promotion des compétences médiatiques

Recherche

Le Conseil national discute du projet de loi sur protection des mineurs dans les secteurs du film et du jeu vidéo

Le Conseil national souhaite mieux protéger les mineurs contre les scènes à caractère violent et sexuel dans les films et les jeux vidéo. Lors de la séance du 17 mars 2021, le Conseil national a débattu sur le projet de loi sur la protection des mineurs en matière de films et de jeux vidéo. L’entrée en matière de ce dernier a été approuvé par 115 voix contre 69 et 2 abstentions. En effet, il a largement convaincu le groupe socialiste, des verts, vert’liberal et du centre qui ont accepté d’entrer en matière à l’unanimité. Seul le groupe libéral était partagé et le groupe de l’Union démocratique du Centre s’y est opposé catégoriquement.

Lors du débat d’entrée en matière, le groupe de l’UDC a avancé le fait que la responsabilité de protéger les enfants face à des contenus inappropriés incombe aux parents en fixant les limites, en choisissant le contenu, en accompagnant et en donnant le bon exemple. Le groupe du Centre s’est opposé à ces propos en indiquant que cette nouvelle loi permettrait non pas de transférer cette responsabilité uniquement aux prestataires de service mais plutôt d’accompagner les parents dans cette tâche. En effet, les parents sont souvent démunis et dépassés, de par la numérisation et l'essor des jeux vidéo ou des services à la demande, au niveau du contrôle des contenus consommés par leurs enfants.

Faute de temps, les débats ont été clôturés peu après la votation d’entrée en matière. Ainsi, le Conseil national procédera à la discussion par article lors d’une prochaine session.

Pour de plus amples informations, consultez la dépêche ATS, l’émission Echo der Zeit de la SRF et Modem de la RSI résumant les débats sur la protection des mineurs en matière de films et de jeux vidéo. Le détail des votes est également disponible sur Smartmonitor