Navigation avec Access Keys

Risques en matière de sexualité sur Internet

Agressions sexuelles sur le net, cyberharcèlement, sextorsion (extorsion via Internet de faveurs sexuelles), utilisation abusive d’images suggestives, vidéos pornographiques sur les smartphones de mineurs, pédopornographie: l’éventail des risques en matière de sexualité sur Internet est large. Les enfants et les jeunes risquent fortement d’en être les victimes, voire de se rendre coupables d’un délit – souvent sans le vouloir. Il y a donc beaucoup à faire dans ce domaine. Dans le cadre de son point fort 2018/2019 « Sexualité et Internet », la plateforme nationale Jeunes et médias a pris diverses mesures en vue de soutenir les acteurs dans leur travail.

{$TEXT.titleCol}

  
  

Mesures prises par la plateforme Jeunes et médias 2018/2019

C’est ainsi que, le 24 mai 2018, la première table ronde « Sexualité et Internet » a eu lieu à Berne ; 35 représentants d’ONG, de hautes écoles pédagogiques, de cantons, de villes et d’offices fédéraux ont discuté des activités prévues et en cours dans le domaine de la prévention des risques en matière de sexualité sur Internet, et ont identifié et hiérarchisé les objectifs d’intervention et les lacunes à combler.

Cette discussion a permis de donner une première impulsion pour renforcer la collaboration entre les acteurs présents, mais aussi de poser des jalons en vue des activités futures. Jusqu’à fin 2019, la plateforme nationale Jeunes et médias accordera une attention particulière à cette question importante et soutiendra autant que possible les acteurs impliqués. Pour cela, elle mettra l’accent sur l’encouragement de la mise en réseau et de la coordination entre les acteurs, ainsi que sur la sensibilisation des parents peu formés ou issus de l’immigration et des groupes vulnérables, comme les enfants et les jeunes atteints dans leur santé, ou présentant des besoins spécifiques. L’OFAS a lancé un appel d’offres pour soutenir des projets en ce sens.

La plateforme soutient également les acteurs dans la formation d’un groupe de réflexion chargé d’améliorer la coordination au niveau national et d’étudier les possibilités de financement en matière de prévention.

 

La plateforme Jeunes et médias soutient des projets de prévention

Dans le cadre du point fort « Sexualité et Internet », la plateforme nationale Jeunes et médias a invité des organisations privées à but non lucratif à présenter des projets de prévention de risques sur Internet, liés à la sexualité, pour les enfants et les jeunes. Ces projets doivent couvrir toute la Suisse, les régions linguistiques ou au moins plusieurs cantons. L’accent est mis sur la sensibilisation des parents peu formés ou issus de l’immigration, ainsi que des institutions et du personnel pédagogique qui travaillent avec des groupes vulnérables, comme les mineurs migrants non accompagnés ou les enfants présentant des besoins spécifiques.

→ fiche d’information  

→ formulaire de requête

  
  

Vue d’ensemble des projets

Les projets retenus proposent une diversité de méthodes et arrivent à couvrir l’ensemble des groupes cibles identifiés comme prioritaires.

Vous trouverez ci-dessous une rapide vue d’ensemble des projets qui seront implémentés au cours de l’année 2019 :

  
 
 

Formation des personnes clés issues de la migration en tant que multiplicateurs

Le projet de Pro Juventute vise à former des personnes-clé issues de la migration (et qui ont déjà de l’expérience dans les secteurs de l’enseignement, de la santé ou du social), afin de leur donner un rôle de multiplicateurs. Grâce à leurs contacts dans les communautés et à leur accès facilité au public cible, elles pourront par la suite sensibiliser les parents de la même origine ethnique ou qui sont originaires du même pays. Pour développer ce projet, Pro Juventute collabore avec Santé Bernoise et Femmes-Tische Suisse.

 
 

Le rôle des parents dans l’éducation sur le thème « sexualité et médias »

Le projet de Santé Sexuelle Suisse vise à créer des fiches présentant des situations quotidiennes d’utilisation des médias par les enfants. Ces fiches aspirent à montrer une approche positive de la thématique sexualité et Internet et sont adaptées à différentes catégories d’âges : 0-5, 6-10, 11-15 et 16-18 ans. Rédigées dans le langage FALC (Facile à Lire et à Comprendre), elles s’adressent à tous les parents, y compris ceux issus du contexte migratoire ou ayant des besoins spécifiques.

 
 

Set de cartes « Thèmes de discussion »

En collaboration avec Curaviva Suisse, zischtig.ch souhaite proposer un set de 30 à 40 cartes avec des illustrations de situations concernant les jeunes, les médias et la sexualité. Les cartes seront classées selon la thématique et le groupe cible et elles seront accompagnées d’un manuel comportant des informations pédagogiques et légales. Le set s’adresse à des professionnels travaillant avec des enfants et des jeunes, en particulier ceux ayant des besoins spécifiques ou issus de la migration.