Navigation avec Access Keys

Plateforme

Grand réseau d'acteurs en Suisse

La protection des mineurs contre les dangers qui les menacent est une tâche importante de l’État, énoncée sous forme de principe dans la Constitution fédérale (art. 11, 41 et 67 Cst.). En vertu de la répartition des compétences, le volet éducatif de la protection des enfants et des jeunes face aux médias relève prioritairement des cantons. La Confédération les soutient dans leurs tâches. La branche des médias, les ONG, des acteurs privés et des fondations interviennent également. Il existe donc en Suisse un important réseau d’acteurs qui participent activement à la promotion des compétences médiatiques.

{$TEXT.titleCol}

  
  

Répartition des rôles entre les acteurs

 
 

Cantons

Les bases juridiques, stratégiques et théoriques de l’arsenal éducatif visant à protéger les enfants et les jeunes face aux médias sont réparties dans différents domaines politiques – éducation, santé, affaires sociales ou sécurité – selon l’angle sous lequel les mesures sont abordées : l’encouragement des compétences médiatiques à l’enseigne de l’école et de la formation professionnelle, la sensibilisation aux risques dans le cadre de la promotion de la santé et dans celui de la prévention de la criminalité, les principes de l’éducation aux médias dans le cadre des activités extrascolaires, par exemple (→ stratégies cantonales).

 
 

Branche des médias, ONG, acteurs privés et fondations

Des associations professionnelles, des entreprises, des fondations et des organisations privées assurent – sur une base volontaire – des tâches préventives, ainsi que d’autorégulation dans le cas de l’économie. Leur contribution est donc importante et vient compléter les mesures de l’État.  

 
 

Conférération

La Confédération contribue à la protection des enfants et des jeunes face aux médias dans les différents domaines politiques relevant de ses propres compétences et assiste les cantons et d’autres acteurs dans la mise en œuvre de leurs attributions. A l’échelon de la Confédération, plusieurs offices ont affaire aux différents aspects du volet éducatif de la protection des enfants et des jeunes face aux médias. En fonction de leurs compétences, ils mettent en œuvre des mesures de sensibilisation, par ex. dans le domaine de la protection des données et de la criminalité sur Internet, ou des mesures de détection et d’intervention précoces, notamment en ce qui concerne l’utilisation problématique ou excessive d’Internet.

 
 

Jeunes et médias: Coordination et réseautage

Depuis 2011 et la mise en route du programme national Jeunes et médias, auquel a succédé en 2016 la plateforme nationale Jeunes et médias, l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) endosse une fonction de soutien et de coordination informelle dans le domaine de la protection de la jeunesse face aux médias. C’est ainsi qu’a été créé à l’échelle nationale un cadre permettant de regrouper les multiples activités à vocation éducative dans ce domaine, de favoriser leur développement et de collaborer avec l’économie, les organisations privées, les hautes écoles et les instances compétentes aux échelons local et cantonal. Une base de données fournit un aperçu des offres proposées par les différents acteurs qui mènent en Suisse des activités à vocation éducative dans le domaine de la protection de la jeunesse face aux médias ou qui sont impliqués dans la promotion des compétences médiatiques.

La plateforme nationale Jeunes et médias propose différentes plateformes de coordination :

  • Groupe stratégique Jeunes et médias : il accompagne, sur le plan stratégique, les travaux de l’OFAS concernant les interventions tant réglementaires qu’éducatives en matière de protection des enfants et des jeunes face aux médias. Il est constitué de représentants de la Confédération, des cantons, des villes et des communes.
  • Réseau Compétences Médiatiques Suisse : il s’agit d’un groupe ouvert qui s’adresse aux professionnels actifs dans le domaine de la promotion des compétences médiatiques. Il est constitué de représentants de la Confédération, des cantons, de la branche des médias, de la recherche, d’associations professionnelles et d’ONG. Les rencontres ont lieu tous les 2 ans.  
  • Forum national professionnel pour la protection de la jeunesse face aux médias : la conférence nationale spécialisée s’adresse aux professionnels impliqués dans la protection de la jeunesse face aux médias ainsi qu’aux acteurs politiques. Alors qu’elle se tenait tous les 2 ans, elle a désormais lieu tous les 3 ans.
  • Groupes de travail thématiques : afin de définir les mesures prises dans le cadre des points forts fixés pour 2 ans, la plateforme Jeunes et médias collabore avec des professionnels et des personnes relais dans les domaines concernés.

  
  

Trouver d’autres ressources