Navigation avec Access Keys

Compétences médiatiques

Éducation aux médias dans la pédagogie spécialisée

Les médias numériques occupent depuis longtemps une place centrale dans le quotidien des enfants et des adolescents. Les jeunes qui présentent des besoins spécifiques ne font pas exception. L’évolution de la technologie numérique – smartphones, tablettes, ordinateurs – est extrêmement rapide et pose un grand défi aux responsables et aux collaborateurs des institutions pour enfants et adolescents ayant des besoins spécifiques. La première réaction est souvent de tenter de préserver les enfants des médias numériques, mais l’expérience montre que ce n’est guère judicieux. Les enfants et les adolescents doivent apprendre à utiliser les médias numériques de manière critique et responsable. Ce n’est qu’ainsi qu’ils pourront en exploiter le potentiel tout en se protégeant des risques. Le développement des compétences médiatiques est une contribution essentielle à l’intégration et à l’égalité des chances dans la société. Cette rubrique vous apprendra comment l’éducation aux médias et ses différents champs d’action peuvent être intégrés dans le contexte de la pédagogie sociale, curative et spécialisée.

{$TEXT.titleCol}

  
 
90%
des enfants et des jeunes vivant dans des institutions socio-pédagogiques ou spécialisées possèdent un smartphone (MEKiS 2017).
18%
des enfants et des jeunes vivant dans des institutions socio-pédagogiques ou spécialisées n’ont pas accès gratuitement à Internet (MEKiS 2017).
50%
des professionnels estiment qu’il est nécessaire d’avoir plus d’échanges dans l’institution sur la question des médias numériques (MEKiS 2017).
  
  
  

Bon à savoir

  
 
 

Qu’entend-on par compétences médiatiques ?

Avoir des compétences médiatiques signifie savoir utiliser des médias consciemment et surtout de manière responsable. On entend par là plus qu'une simple maîtrise des aspects techniques : connaître les différents médias et leurs possibilités permet de les utiliser avec pour répondre à ses propres besoins, mais aussi d'avoir un rôle actif, en produisant des contenus soi-même. Avoir conscience des risques permet d'adopter la prudence qui s'impose, de se méfier au moment de révéler ses données personnelles, de développer un regard critique et de remettre en question la véracité des contenus. Les compétences médiatiques incluent aussi le fait de réfléchir sur son propre comportement vis-à-vis des médias, de respecter des règles d'utilisation et de trouver un bon équilibre entre la vie connectée et le reste du temps.

 
 

Qu’en est-il des compétences médiatiques au sein des institutions et comment y sont-elles développées ?

L'étude MEKiS a fait pour la première fois en Suisse le point de la situation concernant l'infrastructure médiatique dans les institutions résidentielles d'aide à la jeunesse, et dressé le bilan des compétences médiatiques des professionnels qui y travaillent et de la manière dont ceux-ci pratiquent l'éducation aux médias. Voici quelques résultats de cette étude :

90 % des enfants et des jeunes vivant dans des institutions socio-pédagogiques ou spécialisées possèdent un smartphone, et les institutions elles-mêmes sont très bien dotées en médias numériques tels qu'ordinateurs et tablettes. Pourtant, près d'un jeune sur cinq n'a pas accès gratuitement à Internet et a aussi plus rarement accès à des consoles de jeu et à des tablettes que les enfants et les jeunes vivant dans leur environnement familial.

La majorité des professionnels a une attitude foncièrement favorable à la présence de médias numériques dans l'institution, et cela en fonction de leurs propres compétences médiatiques : plus un intervenant s'estime compétent en matière de TIC et plus il se montre favorable à l'utilisation des médias numériques dans son établissement. Par ailleurs, il entreprend plus d'activités pédagogiques en lien avec les médias et surveille plus activement leur utilisation par les enfants et les jeunes. Un tiers des professionnels voit d'abord dans les médias numériques un danger potentiel pour les enfants et les jeunes.

Globalement, les professionnels des institutions d'aide à la jeunesse estiment que leurs compétences médiatiques sont plutôt bonnes, mais avec d'importantes différences d'une personne à l'autre selon l'âge, la fonction et la région linguistique.

L'étude, qui formule aussi des recommandations pour l'encouragement d'une culture médiatique active, peut être téléchargée gratuitement sur le site www.mekis.ch.

 
 

Médias numériques et handicap

Lorsque des enfants et des adolescents en situation de handicap surfent sur Internet, les personnes qui s'en occupent ont souvent des réserves et des craintes. Ne vont-ils pas s'égarer dans le monde numérique ? Sont-ils capables de discerner les dangers qui les guettent ? Ces craintes ont pour effet qu'on laisse moins souvent ces enfants et ces jeunes accéder aux médias numériques. De ce fait, ceux-ci acquièrent aussi moins de compétences d'utilisation. D'un autre côté, de nombreuses offres ne sont pas adaptées aux besoins et aux possibilités, en particulier, des personnes présentant un handicap mental ou des difficultés d'apprentissage. Par exemple, les informations ne sont données que par écrit, ou le temps laissé pour la saisie est trop court. Mais les médias numériques offrent surtout des opportunités aux personnes en situation de handicap :

  • Les nouvelles technologies numériques, par exemple les ordinateurs à commande vocale, permettent de communiquer autrement. Grâce aux médias numériques, les personnes affectées de handicaps physiques peuvent entretenir des contacts que les obstacles physiques rendraient sinon difficiles.
  • L'acquisition de compétences médiatiques accroît les chances d'intégration sur le marché primaire du travail.
  • La possibilité pour ces personnes d'organiser activement leurs loisirs elles-mêmes.
  • L'opportunité d'exposer leur propre regard sur leur cadre de vie, d'exprimer leurs opinions et de participer à la vie sociale.

Le défi à relever ici pour la pédagogie des médias est de ne pas trop en demander aux enfants et aux adolescents en situation de handicap. Il s'agit de les accompagner et de les protéger là où ils ne perçoivent pas eux-mêmes les dangers, tout en les encourageant dans les domaines qu'ils peuvent maîtriser. La relation joue ici un rôle essentiel. Elle peut être renforcée par l'intérêt porté à ce que l'enfant ou l'adolescent fait dans le monde virtuel. Travailler ensemble avec des outils numériques, dans l'esprit du « travail actif sur les médias » ou du making, approches dans lesquelles les médias numériques sont utilisés pour traiter des sujets concrètement, est une autre possibilité à explorer. Elle permet de montrer son propre cadre de vie et lui donner forme.

 
 

Médias numériques et migration

Les enfants et les jeunes issus de la migration ont des expériences et des compétences très diverses dans l'utilisation des médias numériques. Ils leur permettent de maintenir les contacts même à très grande distance, de les entretenir et même de les étendre. Ils permettent aussi de présenter en ligne leur famille et leur propre origine, et ainsi de montrer que sa propre famille est bien présente, même si elle vit ailleurs.

Pour les jeunes qui ont fui leur pays seuls, en particulier, les médias numériques jouent un rôle important. Ils leur permettent de garder le contact avec leur famille d'origine et leurs anciens amis, ou entretiennent l'espoir de retrouver des membres de leur famille par les réseaux sociaux. Lorsque les institutions restreignent l'accès à Internet, cela constitue un problème pour ces jeunes migrants. Suivant le décalage horaire, il ne leur est par exemple guère possible d'entrer en contact avec leur famille, ou bien ils craignent que leurs parents ne puissent pas les atteindre en cas d'urgence. Les jeunes utilisent alors fréquemment les points d'accès publics, où - souvent sans en avoir conscience - ils communiquent des données personnelles.

Le défi, pour la pédagogie des médias, consiste ici à aider les jeunes à utiliser les outils numériques à d'autres fins que la seule communication. De leur montrer, par exemple, comment ils peuvent utiliser leur smartphone de façon créative et plaisante, et aussi pour apprendre comment organiser leurs loisirs, etc. Là encore, les approches du « travail actif sur les médias » et du making s'y prêtent bien.

 
 

Intérêt supérieur de l’enfant et aspects juridiques

Dans le contexte de la pédagogie sociale, curative et spécialisée, le droit à l'autodétermination des enfants et des jeunes peut entrer en conflit avec leur droit à l'éducation et avec le devoir d'éducation des personnes qui en sont responsables. L'éducation aux médias fait partie du droit à l'éducation. Les enfants et les jeunes ne doivent pas seulement être formés à une utilisation raisonnable des médias, mais aussi être protégés des risques que cette utilisation peut comporter.

Ces risques sont multiples. Les enfants et les adolescents peuvent ainsi être victimes d'abus sexuels (par ex. harcèlement sexuel ou « grooming »), d'escroqueries ou encore de cyberharcèlement. Ils peuvent également développer un usage abusif ou excessif (jeux vidéo, Internet ou pornographie). Mais ils peuvent aussi se rendre pénalement punissables, par ex. en lançant des appels à la violence sur Internet, en rendant de la pornographie accessible à des jeunes de moins de 16 ans ou en produisant, en possédant ou en consommant de la pédopornographie. Prenez connaissance de l'aperçu des risques liés à Internet → thèmes.

Le droit à l'autodétermination des enfants et des adolescents relève de la liberté personnelle et dépend essentiellement de leur capacité de discernement. Les responsables de l'éducation doivent tenir compte de la volonté des enfants et des adolescents capables de discernement, pour autant que celle-ci n'aille pas à l'encontre de l'intérêt supérieur de l'enfant.

Le droit à l'autodétermination et le droit à l'éducation peuvent en revanche entrer en conflit. Dans la pratique de la pédagogie des médias, il faut souvent négocier des compromis et parfois aussi tracer des limites. La surveillance ou le contrôle des communications des enfants et des adolescents par les responsables de leur éducation n'est possible qu'avec leur accord, ou à condition qu'il existe des indices clairs de mise en danger ou d'atteinte à l'intérêt supérieur de l'enfant. Il est donc impératif que le contrôle ou la surveillance respecte le principe de proportionnalité.

  
  
  

Champs d’action de la pédagogie des médias

Le développement des compétences médiatiques en pédagogie sociale, curative et spécialisée intervient dans trois champs d'action principaux : l'éducation aux médias, la culture institutionnelle et la formation aux médias. Une attention particulière est portée aux interactions entre l'institution et le milieu familial, entre l'institution et l'école ainsi qu'entre l'institution et la société. La pédagogie sociale, curative et spécialisée d'orientation systémique aborde de façon active les tensions qui peuvent apparaître entre ces contextes de vie et elle est axée sur la recherche de solutions.

Dans la pratique professionnelle, adopter une pédagogie des médias signifie : accorder la même attention aux différents champs d'action de la pédagogie des médias (éducation aux médias, culture institutionnelle et formation aux médias) et veiller à lancer des processus de développement des compétences médiatiques dans ces trois champs d'action. Vous en saurez plus à ce sujet en lisant le contenu des boîtes déroulantes ci-dessous.

  
 
 

Compétences médiatiques et société

Les compétences médiatiques sont indispensables pour participer activement à la vie sociale et utiliser les médias de façon créative, mais aussi pour se protéger face aux risques. Les enfants et les adolescents ont besoin de l'encadrement des adultes dans le monde numérique. C'est pourquoi les professionnels de la pédagogie sociale, curative et spécialisée devraient disposer eux-mêmes de compétences médiatiques, les développer dans le travail avec les enfants et les adolescents et mettre en œuvre des mesures de protection adéquates.

Dans la pratique professionnelle, compétences médiatiques et société signifient : ne pas confondre compétences techniques et compétences médiatiques, assumer son rôle éducatif et apprendre aux enfants et aux adolescents, même à ceux qui ont une grande maîtrise technique, à développer leur sens critique.

Vous trouverez un questionnaire d'évaluation de vos compétences médiatiques à la page 11 de notre brochure « Développement des compétences médiatiques dans les institutions pour enfants et adolescents présentant des besoins spécifiques ».

 
 

Champ d’action « médias et éducation »

Les tâches éducatives en matière d'utilisation des médias impliquent de négocier et de faire respecter des règles judicieuses et contrôlables (temps, technique, contenu et communication), le monitoring (contrôle des coûts, filtres, suivre des traçes) mais avant tout d'accompagner activement, c'est-à-dire de donner aux enfants et aux adolescents les compétences d'utiliser les médias numériques de manière appropriée. La collaboration avec les parents devrait être soignée car, d'un point de vue systémique, l'éducation aux médias destinée aux enfants et aux adolescents implique de proposer un appui actif aux parents. Cela permet d'aborder les aspects de la prévention, de la résolution de conflits et de parler des modes de coopération et d'échange d'informations. La brochure « Compétences médiatiques » ((PDF dans la Dateiliste)) informe les parents sur les risques et les opportunités liés aux médias numériques, et leur donne des conseils importants pour l'éducation au quotidien.

Un accompagnement actif signifie :

  • répondre aux questions et montrer un intérêt de fond pour l'utilisation des médias par les enfants et les adolescents ;
  • utiliser collectivement les médias, montrer l'exemple d'une utilisation adaptée des outils numériques, suivre l'évolution des pratiques des enfants et des adolescents et partager leur apprentissage ;
  • se positionner (par ex. en émettant une appréciation positive ou négative des logiciels ou des jeux vidéo) ;
  • fournir des informations et des explications sur les aspects juridiques, l'empreinte numérique, la violence dans les médias, le sexting, etc. ;
  • guider les enfants et les adolescents dans leur utilisation des outils et contenus médiatiques spécifiques, de façon individuelle et adaptée à leur situation (par ex. programme de messagerie à fonction vocale pour les personnes atteintes de troubles moteurs, logiciels d'apprentissage).

Un questionnaire sur la manière de gérer les médias numériques avec les enfants et les adolescents et sur la collaboration avec les parents se trouve à la page 15 de notre brochure sur les compétences médiatiques à l'intention des institutions pour enfants et adolescents.

 
 

Champ d’action « médias et culture d’institution »

La pédagogie des médias présuppose l'existence, dans l'institution, d'une culture médiatique concrète, perceptible et positive, et se manifeste dans la pratique professionnelle à plusieurs niveaux :

Face aux enfants et aux adolescents, les collaborateurs ont un rôle de modèle et peuvent développer l'utilisation des médias numériques au quotidien de façon positive et créative. Les institutions devraient garantir aux enfants et aux adolescents présentant des besoins spécifiques un accès adapté aux médias. En outre, les directions d'institution devraient mettre clairement en évidence sur leur site Internet leur positionnement professionnel quant à l'utilisation nuancée des médias numériques dans la communication interne et externe.

Dans le quotidien professionnel, médias et culture d'institution signifient, surtout pour les directions d'institution, réfléchir de façon consciente et nuancée à leur positionnement de base (de protecteur à qualifiant) à l'égard des médias numériques, et faire évoluer activement et de manière continue la culture de l'institution en la matière.

Un questionnaire sur la culture de l'institution et sur le positionnement général à l'égard des médias numériques se trouve à la page 14 de notre brochure sur les compétences médiatiques à l'intention des institutions pour enfants et adolescents.

 
 

Champ d’action « médias et formation »

Comme pour d'autres aspects du domaine pédagogique, une approche systémique est essentielle pour les thèmes relevant de la pédagogie des médias. Pour les équipes de pédagogie sociale, curative et spécialisée, cela veut dire s'informer sur les pratiques en la matière dans les écoles ordinaires et les écoles spécialisées, afin d'apporter aux enfants et aux adolescents une aide complémentaire dans leur cadre quotidien.

Avoir des échanges actifs avec les enseignants sur le développement des compétences médiatiques. S'assurer que, dans la vie quotidienne au sein de l'institution, aucun obstacle inutile (technique, prise en charge, règles) n'entrave la mise en application des exigences scolaires.

La brochure « Compétences MITIC à l'école » donne des indications précieuses sur les thèmes que l'école devrait traiter concrètement.

Un questionnaire sur le degré d'intégration des médias numériques dans le travail pédagogique à l'école se trouve à la page 17 de notre brochure sur les compétences médiatiques à l'intention des institutions pour enfants et adolescents.

  

Rappelez-vous

Les enfants ont besoin de modèles compétents en matière d'usage des médias. 

  
  

Étapes pour l’élaboration d’un concept médiatique

Un concept moderne d'institution de pédagogie sociale, curative et spécialisée comprend une stratégie en matière de pédagogie des médias. Vous pourrez créer une première base de réflexion en établissant un bilan dans votre institution. La brochure « Développement des compétences médiatiques dans les institutions pour enfants et adolescents présentant des besoins spécifiques » contient des questionnaires à cet effet.

  
 
 

Concept en matière de pédagogie des médias

Un concept en matière de pédagogie des médias s'articule en trois composantes, qui devraient être régulièrement revues et complétées au besoin :

 1. Lignes directrices 

Le positionnement général et la culture de l'institution face aux médias sont formulés et consignés par écrit dans des lignes directrices. Il est important que ce travail de fond soit effectué en commun (au sein de l'équipe) et soit ainsi validé par les collaborateurs.

2. Description des tâches aux différents échelons hiérarchiques

Les cahiers des charges des collaborateurs indiquent qui est responsable de quelles tâches, et en quoi celles-ci consistent exactement. Par exemple, la direction garantit les ressources, les responsables de secteur discutent régulièrement le sujet en séance, et les responsables d'unité peuvent être amenés à dispenser des connaissances sur ce thème à leur équipe ; les personnes de référence ont pour tâche de traiter directement le sujet avec les enfants, les adolescents, les adultes et leurs environnements de vie, et d'assurer la coordination avec l'école et les autres services.

3. Concrétisation au quotidien

Il est important de définir quelles sont les possibilités de concrétiser le travail de pédagogie des médias au quotidien, quand, où et de quelle manière. Ce thème peut devenir une composante fixe du travail des personnes de référence ou constituer un point à l'ordre du jour des entretiens avec les parents ; des rencontres de groupe peuvent aussi être organisées à intervalles réguliers. On peut également profiter des projets communs extra-muros ou des camps pour faire un travail de pédagogie des médias.

 

 

 

  
  
 

Autres informations utiles

  
 
 

Informations générales

 
 

Informations destinées aux parents et aux éducateurs

  • Médiafuté - Plateforme d'information donnant aux parents des conseils pour l'éducation à l'usage des nouveaux médias au quotidien
  • elternet.ch - Informations diverses sur l'éducation aux médias au quotidien (en allemand)
  • Pros des médias - Offres et documents divers de Pro Juventute sur le thème des médias numériques ·
  • SaferSurfing - Plateforme de la Prévention suisse de la criminalité informant sur la prévention contre les risques liés à Internet, en termes simples, avec de nombreux liens utiles
  • Présentation des principaux messages à l'intention des parents, destinée aux formateurs de parents
 
 

Informations destinées aux adolescents

  • ciao.ch - Plateforme romande (en Suisse alémanique : tschau.ch) d'information et de conseil en ligne, gérée par des professionnels
  • feel-ok.ch - Unité spécialisée de RADIX - Fondation suisse pour la santé, et programme d'intervention en ligne pour adolescents. Fournit des informations générales sur de nombreux thèmes concernant la jeunesse (en allemand).
 
 

Informations destinées aux enfants

  • Les Websters - Expériences quotidiennes faites par les jeunes sur Internet, racontées sous forme de bandes dessinées. Éditeur : Office fédéral de la communication
  • NetCity.org - Plateforme ludique d'Action Innocence pour apprendre à affronter les risques liés à Internet
 
 

Informations destinées aux institutions

  • Facile à surfer - Guide pour la création d'interfaces Internet simples à utiliser pour les personnes ayant des limitations cognitives, et informations diverses sur l'accessibilité
  • Fondation « Accès pour tous » - Informations relatives à l'intégration et à l'inclusion (en allemand et en anglais)
  • Blog (en allemand) avec un choix de projets de pédagogie des médias destinés aux enfants, aux jeunes et aux adultes
  • Nimm! - Informations sur des projets médiatiques inclusifs, sur les techniques d'assistance, applications et jeux vidéo pour un travail médiatique sans entraves (en allemand)
  • Outils pour la pratique : Le projet MEKiS comprend une recherche visant à mettre en évidence les pratiques en matière d'éducation aux médias et les compétences médiatiques des professionnels dans les institutions d'aide à la jeunesse ainsi que le développement d'instruments pour renforcer les compétences médiatiques dans la pratique :
    • Module 1 : propositions d'activités médiatiques créatives et stimulantes pouvant être réalisées avec des enfants et des jeunes (20 idées à télécharger sur www.mekis.ch ; publication en automne 2018).
    • Module 2 : informations concernant les questions juridiques liées au thème des médias numériques.
    • Module 3 : guide pour développer un concept médiatique en institution.
 
 

Offres de formation continue dans le domaine de la pédagogie sociale, curative et spécialisée

  
  

D'autres offres dans le domaine de la pédagogie spécialisée