Navigation avec Access Keys

{$TEXT.titleCol}

  
  • contacts indésirables et agressions sexuelles : les pédophiles peuvent utiliser les salons de discussion pour entrer en contact avec des victimes potentielles ; pour cela, ils se font souvent passer pour des ados ;
  • cyberdépendance;
  • se faire ridiculiser, insulter ou harceler par d’autres utilisateurs (cyberharcèlement);
  • utilisation frauduleuse de données ou de photos personnelles.
  

Tchatter est une activité amusante qui offre aux jeunes de multiples possibilités :

  • se faire des amis et entretenir des liens d’amitié ;
  • développer un sentiment d’appartenance ;
  • discuter d’intérêts communs ; exprimer des opinions et tester les réactions d’autrui ;
  • les commentaires des jeunes du même âge sont essentiels pour la formation de l’identité ;
  • développer ses compétences d’écriture et de communication.
  

Discuter en ligne

C’est avec leurs amis que les jeunes passent le plus volontiers leurs loisirs. Sur Internet aussi : à peu de frais, en tout temps et partout dans le monde, ils échangent avec eux des nouvelles et bien plus encore. Réseaux sociaux, tchats et messagerie instantanée comm WhatsApp ou Threema leur permettent de discuter (tchatter), à deux ou à plusieurs, en temps réel. Et pour pouvoir aussi se voir et s’entendre, il leur arrive d’utiliser caméra (webcam) et micro.

 

Selon l'étude JAMES 2016, 50 pour-cent chat dans un chatroom. Cela ne leur coûte rien, contrairement au téléphone. Ce qui fait aussi l’attrait des salons de discussion, c’est qu’on y fait rapidement de nouvelles connaissances. Les adeptes de la messagerie instantanée apprécient surtout Whatsapp, Line ou Threema. 97 pour cent des jeunes qui ont on mobile les utilisent tous les jours ou plusieurs foi par semaine au chat simple, 93 pour-cent au chat de groupe.

 

Tchats réservés aux enfants

Il existe des salons de discussion spécialement réservés aux enfants, comme Blablaland ou Panfu. Ils sont surveillés par des modérateurs, qui examinent les messages avant publication, interviennent en cas de contenus inappropriés et expulsent les participants qui dérangent.

  

Opportunités

  

Tchatter est une activité amusante qui offre aux jeunes de multiples possibilités :

  • se faire des amis et entretenir des liens d’amitié ;
  • développer un sentiment d’appartenance ;
  • discuter d’intérêts communs ; exprimer des opinions et tester les réactions d’autrui ;
  • les commentaires des jeunes du même âge sont essentiels pour la formation de l’identité ;
  • développer ses compétences d’écriture et de communication.
  

Risques

  
  • contacts indésirables et agressions sexuelles : les pédophiles peuvent utiliser les salons de discussion pour entrer en contact avec des victimes potentielles ; pour cela, ils se font souvent passer pour des ados ;
  • cyberdépendance;
  • se faire ridiculiser, insulter ou harceler par d’autres utilisateurs (cyberharcèlement);
  • utilisation frauduleuse de données ou de photos personnelles.
  

Tchatter dans les règles

Avant de laisser vos enfants tchatter à leur guise, apprenez-leur les règles suivantes :

  • ne donner à personne son nom, son adresse et son numéro de téléphone ;
  • en cas de contact bizarre, désagréable ou dérangeant, rompre aussitôt le contact et en parler avec les parents ou une personne de confiance, et signaler l’incident aux modérateurs du salon de discussion ;
  • ne pas oublier que, dans les tchats, des adultes peuvent se faire passer pour des enfants, ou des hommes pour des femmes ;
  • ne jamais rencontrer une personne connue par Internet sans être accompagné par un adulte ;
  • ne donner rendez-vous que dans un lieu public ;
  • utiliser des pseudos qui ne révèlent ni le nom, ni l’âge ni le sexe : julie12fribourg n’est pas une bonne idée ;
  • ne pas diffuser d’insultes ou de contenus illégaux tels que pornographie, violence, propos racistes, etc.