Jeunes et médias - portail d'information consacré à la promotion des compétences médiatiques

Recherche

Les médias à l’âge préscolaire : ponctuellement et jamais seul

Que ce soit avec leurs parents, leurs grands-parents ou avec leurs frères et sœurs plus âgés, les enfants sont confrontés dès leur plus jeune âge aux médias numériques. Ils sont généralement captivés par les couleurs, les images et les sons. En tant que parents, vous vous posez peut-être des questions telles que : à quel âge les enfants peuvent-ils commencer à utiliser les médias numériques ? Les écrans sont-ils dangereux pour eux ? Que signifie une utilisation « raisonnable » – aussi pour les plus jeunes ? Le mieux est de réfléchir à ces questions le plus tôt possible.

70%
DES ENFANTS DE 2 À 5 ANS EN ALLEMAGNE UTILISENT LE SMARTPHONE DE LEURS PARENTS PENDANT PLUS D’UNE DEMI-HEURE PAR JOUR (ÉTUDE BLIKK 2017).
44%
DES ENFANTS DE 2 À 5 ANS EN ALLEMAGNE REGARDENT LA TÉLÉVISION PRATIQUEMENT TOUS LES JOURS. (MINIKIM 2014)
90%
PARENTS SUR 10 CONSIDÈRENT QU’INTERNET EST DANGEREUX POUR LES ENFANTS EN BAS ÂGE. (MINIKIM 2014)
jum-lightbulb

Bon à savoir

Le petit Léo a 4 ans. Ce qu'il préfère, c'est jouer dehors, avec de la terre et de l'eau. À la maison, il construit des ponts, des fermes ou des tours avec ses planchettes de construction et utilise ces constructions pour jouer avec ses Playmobil.

Léo possède un lecteur CD pour enfants avec lequel il écoute des histoires pour enfants. Il a également un micro, qu'il utilise pour chanter « Le gentil facteur » d'Henri Dès. Mais il préfère encore regarder des histoires de Petit Ours brun sur la tablette de sa mère. Il adore regarder les mêmes épisodes. Il a même déjà eu le droit de les regarder tout seul et là, il s'est senti comme un grand. Il ne peut pas regarder des films tous les jours, mais ne manque pas un épisode de T'choupi à la télévision. Le soir, Léo va se coucher et sa maman ou son papa lui lit une histoire.

Pendant les vacances chez ses grands-parents, Léo a la permission de prendre des photos avec le smartphone de grand-maman. Ensuite, grand-maman et grand-papa doivent deviner ce qu'il a photographié. Sur le smartphone de grand-maman, il y a aussi des contes musicaux. Léo adore les écouter et regarder les images.

Dans une perspective de psychologie du développement, les contacts et expériences directs sont essentiels pour les enfants en bas âge. Les enfants de moins de 3 ans doivent avant tout découvrir et expérimenter leur environnement réel. Les médias numériques représentent pour la plupart d’entre eux une sollicitation et une source d’excitation trop importantes.

Lorsque des enfants en âge préscolaire doivent choisir entre des activités numériques et traditionnelles, par exemple entre regarder la télévision et jouer avec des amis, ils se tournent en général encore vers les activités traditionnelles (ADELE 2018). Cependant, les jeunes enfants entrent en contact de plus en plus tôt avec les médias numériques, et les études montrent qu’ils s’y attachent rapidement. Regarder la télévision et écouter de la musique sont les activités médiatiques préférées des enfants en âge préscolaire ; viennent ensuite les jeux vidéo (sur console, tablette ou smartphone). Dans une enquête réalisée en Allemagne (miniKIM 2014), plus de la moitié des parents citent la télévision comme le principal média dont leurs enfants de 4 ou 5 ans ne peuvent plus se passer. La proportion est d’un peu moins d’un tiers pour les parents d’enfants âgés de 2 à 3 ans, le livre d’images étant le média le plus important dans ce groupe d’âge, selon les parents.

Les enfants en bas âge imitent la manière d’utiliser les appareils numériques de leurs parents, de leurs frères et sœurs et de leurs autres personnes de référence. Ils essayent également beaucoup de choses par eux-mêmes. Les enfants en âge préscolaire maîtrisent généralement des compétences techniques simples : ils peuvent allumer des appareils, changer de chaîne de télévision ou insérer un CD. Par contre, Internet leur pose davantage de difficultés, car ils ne savent pas encore lire ni écrire. Les programmes d’assistance vocale amènent toutefois une nouveauté : les commandes vocales permettent désormais aussi aux enfants de naviguer sur Internet (ADELE 2018).

Pour les parents et les autres personnes de référence, il est d’autant plus important d’aider leurs enfants à développer une utilisation des médias adaptée à leur âge et de reconnaître les signes d’une consommation problématique (sollicitation trop importante, par ex.).

jum-sandclock

Utilisation des médias adaptée à l'âge

  • La télévision n'est pas adaptée à des enfants de moins de 3 ans. Les images et les montages rapides peuvent les perturber et les déstabiliser.
  • Les enfants de 3 à 5 ans peuvent regarder la télévision jusqu'à 30 minutes par jour, avec encadrement parental. Leur capacité de concentration est toutefois limitée et ils ne sont pas capables de reconnaître un film comme un tout. De plus, les enfants perçoivent le monde télévisuel comme la réalité : ils ne distinguent pas ce qui est réel de ce qui est mis en scène.
  • Des DVD (adaptés à l'âge) conviennent mieux aux enfants de moins de 4 ans que la télévision, puisqu'on peut les interrompre et les visionner à plusieurs reprises. Les petits sketchs qui mettent en scène des personnages connus et qui ont une fin heureuse conviennent bien aux enfants en âge d'aller au jardin d'enfants.
  • Il n'est pas nécessaire de proposer toujours quelque chose de nouveau : les répétitions sont importantes pour les jeunes enfants, qui ne comprennent souvent pas une histoire du premier coup.
  • Le mouvement et le jeu libre peuvent aider votre enfant à mieux assimiler ses impressions.
  • Les questions que se posent souvent les enfants sont d'excellentes occasions pour découvrir Internet avec eux. Où se situe la plus grande ville ? À quelle époque ont vécu les chevaliers ? Pourquoi nomme-t-on les dents de lait ainsi ? Si les informations de l'encyclopédie pour enfants ne suffisent pas, parents et enfants peuvent chercher ensemble des réponses sur des sites Internet adaptés aux enfants. Ils y trouveront des explications, des vidéos et des images qui étancheront la soif d'apprendre des enfants.
  • Les sites Internet pour enfants tiennent compte du fait que la motricité fine de ces derniers n'est pas encore pleinement développée et que les enfants ne sont pas habitués à l'utilisation d'Internet. Ils doivent se familiariser avec les symboles, et apprendre à naviguer sur une page Internet ainsi qu'à accéder aux informations recherchées. Des icônes ou des sons peuvent les aider à s'orienter. Vous pouvez aussi encourager votre enfant à faire des liens entre les activités en ligne et celles hors ligne, par exemple en cherchant des modes d'emploi pour la peinture, le bricolage ou les activités créatrices → Rechercher et apprendre.

Une application adaptée aux enfants est...

  • intuitive et facile à utiliser,
  • claire, plaisante et interactive,
  • stimulante, qui éveille la curiosité,
  • inspirante, incitant parents et enfants à échanger sur son contenu.

 

Une application adaptée aux enfants ne contient pas...

  • de violence, de contenus effrayant pour les enfants ou qui compromettent leur développement,
  • de publicité qui gêne, distrait ou trouble les enfants par son contenu ou son placement,
  • de possibilités d'achat intégrées,
  • de liens directs vers des offres en ligne, des médias sociaux, des magasins d'applications et des comptes de messagerie.

→ Smartphone et tablette

 

Rappelez-vous

Testez les jeux et les applications avant de laisser votre enfant les découvrir.

jum-hand

Conseils pour le quotidien

  • Pour les très jeunes enfants, renoncez au smartphone, à la tablette, à l'ordinateur et à la télévision. Les enfants en bas âge ont besoin de votre attention et de toute votre affection. Lorsque vous communiquez avec votre bébé, il perçoit votre visage, votre voix et votre toucher. Il est important que l'enfant se sente reconnu dans un face à face.
  • Les enfants en âge préscolaire ne comprennent que les sujets qu'ils connaissent. Favorisez donc la répétition des activités, avec modération.
  • Veillez à un certain équilibre entre médias numériques et autres activités. Les jeux en plein air, le dessin ou le bricolage devraient être privilégiés. Prenez le temps de vivre de bons moments ensemble.
  • Évitez de vous servir des jeux électroniques comme une récompense ou une punition. Cela ne ferait que renforcer l'attention que votre enfant leur accorde.
  • Les médias ne remplacent pas des baby-sitters et nécessitent un accompagnement permanent de la part de personnes adultes.
  • Pour les enfants en bas âge, des durées fixes sont particulièrement importantes pour prévenir le risque de stimulation excessive. Réduisez le temps de consommation à quelques minutes par jour. 
  • La durée d'attention de 30 minutes est une valeur indicative. Vous êtes les mieux placés pour évaluer la capacité de votre enfant. Restez vigilants. Regarder la télévision ensemble peut devenir un rituel. Définissez avec votre enfant le temps qu'il peut passer devant la télévision ainsi que les émissions qu'il peut regarder, et établissez des règles communes.
  • Cela l'aide à ne pas trop accorder d'importance à la télévision et à regarder une émission en toute connaissance de cause. De plus, des rituels communs et des rendez-vous renforcent le sentiment d'appartenance à la famille et favorisent la sociabilisation de votre enfant.
  • Renoncez aux films, à la télévision et aux applications peu avant l'heure du coucher.
  • Testez les jeux et les applications avant de laisser votre enfant les découvrir.
  • Demandez-vous quelle est la vision du monde véhiculée par le jeu ou l'application ? Souhaitez-vous que votre enfant la prenne pour modèle ?
  • Observez votre enfant et réagissez à ses signaux. Si vous remarquez qu'il ne parvient pas à suivre une émission, il vaut peut-être mieux la lui interdire clairement.
  • Les enfants aiment imiter leurs héros de télévision et testent régulièrement les limites de leur propre monde. Prenez les héros de vos enfants au sérieux, ils peuvent les faire grandir. Demandez à votre enfant ce qu'il aime en eux. Parlez-lui également de héros réels de l'entourage ou de la famille.
  • Donnez à votre enfant la possibilité d'appliquer ce qu'il a vu sur Internet, par le toucher, l'observation, l'écoute, l'exploration, le goûter ou l'odorat. Ainsi votre enfant apprendra à expérimenter ses nouvelles connaissances et à les situer dans son propre monde.
jum-hand

Autres informations utiles

Cela pourrait aussi vous intéresser