Quels jeux conviennent à quel âge ?

Le système européen PEGI indique si un jeu, sous l’angle de la protection des jeunes, convient à tel ou tel groupe d’âge. Les symboles PEGI sont imprimés sur l’emballage et distinguent entre les limites d’âge 3, 7, 12, 16 et 18 ans. Ils indiquent également si le jeu offre les contenus suivants : sexe, violence, langage grossier, drogue, peur, discrimination, jeux de hasard, jeu en ligne. Familiarisez-vous ici avec ces symboles.

 
 
 

Quels films et vidéos sont appropriés pour quel âge ?

Lisez ici (en allemand) pourquoi les films sont conseillés pour les enfants à partir de 0, 6, 12, 16 ou 18 ans.

 
 
 

La violence dans les médias numériques

La violence est omniprésente dans les médias numériques, tant dans les films que dans les jeux vidéo et sur Internet. Il arrive en outre de plus en plus souvent que des actes de violence réelle soient diffusés sur Internet et par téléphone mobile. Selon l’étude suisse JAMES 2014, 70 pourcent des garçons ont déjà reçu une vidéo violente ou pornographique sur leur mobile (contre 31 % des filles).

 

Risques d’exposition à la violence

La consommation de contenus médiatiques violents peut avoir des conséquences néfastes sur le bien-être et le comportement des enfants et des jeunes. Elle peut susciter de la colère, des doutes, de l’irritation ou de l’angoisse. En outre, la consommation fréquente de contenus médiatiques violents, associée à des facteurs de risque personnels ou sociaux, augmente le risque que les enfants et les jeunes passent à l’acte. Parmi les facteurs de risque personnels, on retrouve la précocité dans la consommation de contenus médiatiques violents, un caractère enclin à la violence, l’introversion et le sexe masculin.

Les parents peuvent pour leur part constituer un facteur de risque social s’ils n’encadrent pas la consommation médiatique de leurs enfants, s’ils ne possèdent que des compétences médiatiques lacunaires ou que leur propre utilisation des médias est excessive. Les conflits et la violence au sein de la famille sont également des facteurs de risque. Par ailleurs, des études ont démontré que les enfants et les jeunes exposés très tôt à des représentations de la violence ont davantage tendance à consommer des contenus médiatiques violents par la suite.

 
 
 

Conseils aux parents

 
 

Comment réduire les risques que représentent les contenus médiatiques violents pour votre enfant ?

 

Conseils généraux :

  • Ne mettez pas d’ordinateur avec accès à Internet dans la chambre des enfants.
  • Limitez le temps passé sur Internet et les jeux vidéo.
  • Discutez des contenus visionnés par l’enfant. Parlez avec lui des sentiments et des peurs ressentis suite à l’utilisation de médias.
 
 
Google+